Publié par le 20 Nov, 2016

ariane

Crédit photo : Martine Landry

NOM : Ariane

ÂGE : 17 ans

ÉCOLE : Cégep St-Laurent en théâtre (et en musique à partir sept. 2017)

INSTRUMENT : J’ai joué du violon et des percussions, mais mon instrument principal, c’est ma voix !

INTÉRÊTS : Le théâtre, le cinéma, la lecture et la pêche

PLUS TARD : Peut-être chanteuse classique. Chanter, c’est vraiment ma passion !


À quel âge as-tu commencé les Voix d’Elles ? À 9 ans

Es-tu soprano ou alto ? Au début, je chantais soprano, maintenant je suis avec les alto. Mais dans la vie, je suis mezzo !

Qu’est-ce que tu aimes des Voix d’Elles ? Ce que j’aime avant tout, c’est le fait d’apprendre la musique. Il y aussi le contact avec les plus petites choristes qu’on doit aider qui est très enrichissant. En fait, j’ai toujours hâte au jeudi : je passe une belle soirée décontractée à la chorale, c’est congé de devoir et la semaine est presque finie ! En plus, je retrouve de bonnes amies que je ne vois pas ailleurs.

Quelle est ta pièce préférée à la chorale ? Les gens de mon pays de Gilles Vigneault. C’est une chanson de chez nous qui me fait sentir fière d’être Québécoise. En plus j’ai un faible pour les harmonisations à trois voix et celle-ci est magnifique. C’est plus difficile à chanter mais le résultat en est d’autant plus beau. Accompagnée au piano, à la flûte et au violon, cette pièce est sublime !

Quel opéra as-tu préféré ?  La première mouture du Bal des douze princesses. C’était ma deuxième année à la chorale et j’interprétais Églantine. Pour la petite fille que j’étais, c’était un rêve de jouer une princesse dans de beaux costumes soyeux !

Qu’est-ce que les Voix d’Elles t’apportent ? C’est vraiment avec les Voix d’Elles que j’ai appris à chanter et que j’ai développé un intérêt pour le théâtre.

De quel concert des Voix d’Elles gardes-tu le plus beau souvenir ?  Quand j’étais plus jeune, j’adorais l’atmosphère des concerts de Noël. Quelle effervescence, c’était magique !

Raconte-nous un moment drôle avec la chorale. L’hiver dernier, au camp musical, j’ai animé un atelier de danse aérobique entre deux blocs de répétition de l’opéra. Quel contraste… On a lâché notre fou sur une musique de discothèque !

Raconte-nous un moment touchant. Mes amis étaient venus au concert de Noël de l’année passée. Après le concert, j’ai chanté mes pièces en solo accompagnée par Mariane. Mes amis ont enfin pu m’entendre chanter « pour vrai ». J’avais l’église à moi toute seule ! Ce n’était pas comme un concert dans une salle de classe ou dans un département de musique. Je me sentais comme une vraie chanteuse qui donnait un concert… à des bancs vides, malheureusement ! J’ai aussi reçu des commentaires et encouragements très chaleureux de Monsieur Patenaude. Ça m’a beaucoup touchée !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *